Chaleur renouvelable : le point après 2 ans

Jeudi 22 février, ENERGIE Eure-et-Loir a accueilli le comité de pilotage du Contrat d'Objectif Territorial (COT) Energies renouvables thermiques. Réunis autour du président Xavier Nicolas et de la 1ère Vice-Présidente, Christelle Lorin, les partenaires de ce dispositif (Thierry Barras pour l'ADEME, Olivier Silberberg pour Fibois et les agents du Pôle Transition énergétique d'ENERGIE Eure-et-Loir) ont pu dresser un bilan des 2 premières années de ce programme visant à développer la chaleur renouvelable en Eure-et-Loir.

Chaleur renouvelable : le point après 2 ans

Pour rappel, le COT EnR Thermique est un dispositif contractualisé en toute fin d'année 2021 entre ENERGIE Eure-et-Loir, l'ADEME et la Région Centre-Val de Loire pour une durée de 3 ans. Il a pour objectif de favoriser le remplacement des sources de chaleur d'origine fossile (fioul, gaz naturel, gaz propane, ...) par des sources renouvelables (biomasse, géothermie, solaire thermique ou encore récupération de la chaleur fatale).

Porté par ENERGIE Eure-et-Loir, le COT EnR Thermique permet aux porteurs de projet(s) d'obtenir des aides conséquentes : 60 % de subventions pour les études et 45 % pour les investissements.

La signature du contrat a également permis de recruter, au sein du pôle Transition Energétique, un agent dédié à l’accompagnement technique et administratif des porteurs de projets.

16 projets accompagnés

Au 31 janvier 2024, le pôle Transition énergétique d'ENERGIE Eure-et-Loir accompagnait 16 projets dans le cadre du COT. 9 d'entre eux concernent des projets portés par les collectivités et 7 autres sont portés par des entreprises euréliennes.

En termes d'énergies renouvelables, on retrouve :

  • 11 projets de géothermie
  • 2 projets de chaufferie biomasse
  • 1 projet alliant chaufferie biomasse et solaire thermique
  • 1 projet alliant chaufferie biomasse et géothermie
  • 1 projet de récupération et de valorisation de la chaleur fatale

Entre 2022 et 2023, ces projets ont été subventionnés à hauteur 109 000 € pour les 16 études de faisabilité et à hauteur de 1,9 M€ pour les investissements des 3 projets entrés en phase de réalisation.

Les premiers projets accompagnés ont permis de mettre en évidence les avantages et limites de chaque source de chaleur renouvelable appliquée aux différents types de projets qui dépendent aussi de leur localisation sur le territoire.

L’animateur régional bois énergie a rappelé que malgré un faible taux de boisement au global sur le département, des projets de chaufferies biomasses valorisant les sous-produits issus des travaux d’entretien des forêts ou des industries du bois pouvaient être pertinentes en Eure-et-Loir.

Quel suite pour le COT EnR thermique ?

A queleques mois de l'échéance, ENERGIE Eure-et-Loir et les partenaires du COT ont pu échanger sur les pistes d'amélioration et sur les modalités de poursuite ou non de ce partenariat. Il est notamment ressorti de ces échanges qu'il serait intéressant d'étendre le périmètre du dispositif à des territoires qui n'en bénéficient pas aujourd'hui (voir carte ci-dessous).

Si vous souhaitez en savoir plus sur la chaleur renouvelable, n'hésitez pas à contacter le pôle Transition énergétique d'ENERGIE Eure-et-Loir par courriel à energie-conseil@energie28.fr

 

Réseau Electrique

Réseau Gaz

Eclairage public

Achat d'énergie

Transition énergétique

Mobilité durable

Cartographie - Infogéo28